Sonate, K. 78 de Domenico Scarlatti (1686-1757) Par Valérie Duchâteau –  En la majeur, de forme binaire, cette sonate (originellement écrite pour clavecin) du prolifique Domenico Scarlatti suit un développement traditionnel en deux parties. La première, au ton principal, se conclut par une cadence au ton de la dominante (mi majeur) tandis que la seconde fait entendre un retour au ton principal (la majeur). À la guitare, cette sonate concentre plusieurs difficultés, la première étant sans doute la vitesse d’exécution. Tout y passe: gammes, arpèges, démanchés, etc. On s’attardera sur quelques extensions de main gauche, notamment à la mesure 9 où il convient de tenir le sol dièse à la basse, tout en maintenant le barré et en veillant à assurer la continuité mélodique. De même, de la mesure 11 à la mesure 14, il faudra tenir le barré avec vigueur. Les deux parties concentrent les mêmes difficultés. Un dernier conseil: soyez attentif aux propositions de doigtés.

Confirmé-Sonate K.78-Scarlatti

€3.00Prix
    • w-facebook
    • Twitter Clean
    • w-youtube