Sonate K. 36. Domenico Scarlatti (1685-1757) Par Valérie Duchâteau.  Contemporain de Bach et Haendel, Scarlatti est un compositeur prolifique qui doit sa renommée à son œuvre pour clavecin, totalisant 555 sonates. En la mineur, de forme binaire, cette sonate suit un développement traditionnel avec deux parties dans des tons différents. En revanche, leurs fins sont identiques, la première étant dans la tonalité relative majeur (do majeur) et la seconde au ton principal (la mineur). À la guitare, cette sonate concentre plusieurs difficultés, la première étant sans doute la vitesse d’exécution. Tout y passe: gammes, batteries et arpèges. On s’attardera sur quelques extensions main gauche, notamment aux mesures 9-11, où il convient de tenir le la tout en assurant la continuité de la ligne mélodique en tierces. Enfin, un dernier conseil: lors des passages en arpèges, n’hésitez pas à jeter un coup d’œil sur la proposition de doigté main droite.

Sonate K.36-D.Scarlatti

€3.00Prix
    • w-facebook
    • Twitter Clean
    • w-youtube