Ouverture-Silvius Leopold Weiss (1687-1750) Par Valérie Duchâteau www.valerieduchateau.com Comme son nom l’indique, une ouverture suppose qu’il y ait une suite: une symphonie, un opéra, un oratorio, etc. Malheureu sement, cette pièce attribuée à Silvius Leopold Weiss (et dont l’authenticité a été ouvertement mise en doute) est, semble-t-il, orpheline. En mi majeur et à 6/8, cette ouverture possède un charme intemporel dont la brièveté de certains motifs ascendants évoquent la douce sonorité de la harpe (mesures 3, 6, 21, etc.). Tout au long de son développement, le compositeur réalise un véritable tour de force en réalisant ici et là de subtils emprunts aux tonalités voisines. Entre les mesures 42-43, 51-55 et 66-74 sont développées des progressions harmoniques où les contrechants font naître des tensions de toute beauté. À partir de la mesure 75, le thème initial est réexposé avant de laisser place à une coda faisant la part belle aux cordes à vide.

Confirmé-Ouverture-S.L.Weiss

€3.00Prix
    • w-facebook
    • Twitter Clean
    • w-youtube