Danza mora-Francisco Tárrega (1852-1909) Par Valérie Duchâteau. Faut-il encore présenter Francisco Tárrega, tant sa contribution au répertoire et à l’évolution de l’instrument a été essentielle pour l’essor de la guitare au XXe siècle ? Avec le Recuerdos de la Alhambra et le Capricho árabe, la Danza mora est l’une de ses plus belles pages. On raconte qu’elle aurait été composée lors d’une visite à Alger, après que le compositeur eut entendu un rythme répétitif joué au tambourin. C’est justement cet ostinato sur la note si que l’on entend à partir de la mesure 13, et qui migre vers la note mi à la mesure 27… Techniquement, quelques extensions sont très périlleuses (mesures 15-16), d’autant que les liaisons qui suivent compliquent la tâche et ne seront malheureusement pas réalisables pour toutes les mains. Dans la même veine, les mesures 51-56 pourront en décourager plus d’un car elles requièrent une bonne dose d’entraînement et de patience tant les muscles de la main gauche sont sollicités.

Confirmé-Danza Mora-F.Tarrega

€5.00Prix
    • w-facebook
    • Twitter Clean
    • w-youtube